Accueil D'un territoire à l'autre Quel est le rôle du maire dans la gestion d’une crise alimentaire ?

Quel est le rôle du maire dans la gestion d’une crise alimentaire ?

Le document d’information communal sur les risques majeurs – DICRIM, prévu par l’article R-125-11 du code de l’Environnement est réalisé par le maire. Son principe est instauré par le décret 90-918 du 11 octobre 1990 qui précise le contenu et la forme des informations à porter à la connaissance du public.

Ce document, réalisé par le maire, a pour but d’informer les habitants de sa commune sur les risques naturels et technologiques auxquels ils sont soumis.

Il comprend de manière générale la description des risques et de leurs conséquences prévisibles, les événements et accidents significatifs survenus dans la commune, l’exposé des mesures de prévention, de protection et de sauvegarde répondant aux risques majeurs susceptibles d’affecter la commune, les consignes de sécurité devant être mises en œuvre en cas de réalisation du risque.

Une fois réalisé, le document est porté à la connaissance du public par un avis affiché en mairie pendant au moins 2 mois puis reste consultable en mairie. Il est recommandé aux maires de le diffuser le plus largement possible aux habitants.

Parmi les risques majeurs potentiels figure la pénurie alimentaire comme conséquence de phénomènes climatiques défavorables ou de cyberattaques de grande ampleur rendant impossibles les circuits d’approvisionnements de nourriture ou de matières premières. Les tensions actuelles nous imposent de préparer, sans attendre, les réponses aux risques de pénuries alimentaires du fait des menaces qui pèsent sur les circuits commerciaux mondialisés de plus en plus vulnérables : machines-outils, pièces de rechanges, composants électroniques, énergies, huiles, engrais, semences, emballages, nourriture du bétail… Les DICRIM demandent à être mis à jour pour intégrer ces RISQUES MAJEURS, sources, en cas de survenue, de graves désordres économiques et sociaux. Il importe, dans ce contexte, de mettre en œuvre la relocalisation de la production de notre alimentation, au plus proche des populations.

Le réseau S.O.S. MAIRES alerte les élus locaux depuis plusieurs années sur la nécessité d’actualiser le document d’information communal sur les risques majeurs pour ne pas être pris de court en cas de crise d’approvisionnement de la nourriture conséquente à une brutale rupture d’internet, ou bien même d’électricité ou encore d’un conflit international.

Parallèlement au réseau S.O.S. MAIRES, il est possible de s’informer sur la plateforme des BRIGADES DICRIM qui ont mené de nombreuses actions de sensibilisation des élus locaux, des médias et des populations sur la nécessité d’actualiser le document d’information communal sur les risques majeurs pour chaque commune de France en lien avec la sécurité alimentaire. Il est à souligner que tous les Préfets et les Procureurs de la République ont été également informés quant à la nécessité de l’actualisation des DICRIM pour les mesures à prévoir en matière de sécurité alimentaire compte-tendu des risques actuels grandissants de rupture des chaînes d’approvisionnement. Les villes de France ne disposent que de trois jours de stock alimentaire tandis que le pays de dispose pas de réserves stratégiques, contrairement à la Suisse qui a su mettre en place une réserve de 3 à 5 ans pour l’ensemble de sa population. Voir à ce sujet le témoignage de maires de France EN LIEN ICI.

L’Université Francophone de l’Autonomie Alimentaire à mis au point un CAHIER STRATÉGIQUE COMMUNAL pour aider les communes qui désirent actualiser leur DICRIM en profitant d’une expertise éprouvée en matière de gestion de crise et de sécurité alimentaire. Ce cahier se présente comme un véritable outil d’aide à la décision pour formaliser une feuille de route préventive sur la base de 8 axes majeurs de résolution pouvant être insérés dans le DICRIM et rendu immédiatement opérationnel en cas de crise. L’action d’aide auprès de la commune peut avoir lieu sous forme de séminaire de formation-action avec les élus du conseil municipal au cours d’une séance de trois heures permettant d’acquérir toutes les connaissances de base en matière de prévention et gestion de crise en lien avec la sécurité alimentaire. Le séminaire est accompagné d’une séance personnalisée d’une heure auprès du maire pour l’aider à qualifier et professionnaliser sa politique locale sur la question fondamentale de la résilience alimentaire. C’est à l’issue de ces deux interventions auprès du conseil municipal et du maire qu’est remis le cahier stratégique communal accompagné de recommandations spécifiques pour la mise en œuvre opérationnelle de la politique préventive pour la gestion de crise dans le cadre d’une pénurie alimentaire.

Pour toute demande d’aide personnalisée auprès du maire pour actualiser son DICRIM au regard des risques majeurs en lien avec la sécurité alimentaire, merci d’appeler Sabine Becker au 06 77 03 11 90 ou d’écrire à : lesmainsdanslaterre@protonmail.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.