Accueil Noté sur l'agenda Dans le Nord, à Hazelbrouck, la mairie veut soutenir l’agriculture urbaine

Dans le Nord, à Hazelbrouck, la mairie veut soutenir l’agriculture urbaine

Ce sont les jeunes des lycées qui lancent le mouvement dans la ville.lavoixdunord.fr – D’Incroyables Comestibles pourraient germer bientôt en centre-ville. Cultiver un petit carré de terre en plein centre-ville et partager ensuite la récolte…Cette initiative lancée par le mouvement des Incroyables Comestibles est envisagée à Hazebrouck.

1 – Les Incroyables Comestibles, qu’est-ce que c’est ?

Le mouvement des Incroyables Comestibles, né en Angleterre, est arrivé en France, en 2012. Le principe ? Les citoyens cultivent des fruits et des légumes devant chez eux, en ville, au pied des immeubles ou dans des espaces prêtés par les communes. Les plantations se font le plus souvent dans des bacs. Chacun peut ensuite récolter gratuitement ce dont il a besoin. Il ne faut pas avoir obligatoirement participé à la plantation, c’est le principe de la nourriture partagée.

2 – Deux projets portés par des lycées

À Hazebrouck, Isabelle Beuraert, adjointe au maire, en charge du cadre de vie et des espaces verts, n’a pas connaissance d’initiatives lancées par des particuliers. Mais deux établissements scolaires l’ont contactée récemment pour lui faire part de leurs projets. Au lycée Depoorter, une quinzaine d’étudiantes en BTS en économie sociale et familiale, se sont rapprochées du CCAS. « À travers les Incroyables Comestibles, leur objectif est de créer du lien social. Il s’agit pour les consommateurs de devenir acteurs, avec une dimension de gratuité, et de manger autrement et équilibré », explique Anne Josnin, leur professeure.

L’autre porteur de l’initiative, qui s’est manifesté, est l’établissement scolaire des Flandres. Un terrain inutilisé au pied des résidences Foch pourrait accueillir les premières plantations au printemps au profit des habitants. Le terrain choisi permet des plantations en bacs mais aussi en pleine terre. « Les besoins des plantes sont au programme des sciences de la vie et de la terre en 6e. Les élèves pourront donc l’expérimenter concrètement sur le terrain », note Audrey Wauqiuer, professeure de SVT.

Il est possible de lire l’article sur le site du journal La Voix du Nord à partir du LIEN ICI.

L’avis d’Isabelle Beuraert, adjointe au maire : Quel intérêt voyez-vous dans cette initiative ?

« Les Incroyables Comestibles présentent différents aspects intéressants. Ils permettent de créer du lien social et donnent aussi l’occasion de faire rentrer la nature en ville. Il y a aussi l’aspect de la solidarité. Ces initiatives comptent aussi dans la labellisation de la ville fleurie et peuvent également entrer dans le projet plus global de permis de végétaliser. Pour cela, il faut aller plus loin et autoriser les Hazebrouckois à planter devant chez eux sur l’espace public et une convention entre la mairie et les habitants. C’est une démarche encadrée. »

Comment assurer leur succès ?

« Il faut réfléchir à comment optimiser les projets. Il faut tout d’abord trouver des endroits corrects, pas en bord de route par exemple, à cause des gaz d’échappement des véhicules. On pourrait ainsi en mettre dans le jardin public. Les plantations se feront ensuite le plus souvent dans des bacs.  Et pour l’aspect entretien, il faut réfléchir aux plantations qu’on y met. L’idéal serait d’y mettre des légumes perpétuels qui demandent peu de soins afin de réduire les contraintes de l’entretien. On trouve le poireau, le chou, l’épinard, l’oignon perpétuels par exemple. »

Suivez l’actualité sur la page du groupe IC d’Hazelbrouck à partir du LIEN ICI.

Si les écoles se mobilisent, alors ce sera un bon moyen pour le familles d’emboiter le pas, ne trouvez-vous pas ?

On en parle au sein du groupe Autonomie Alimentaire 2020, c’est PAR LÀ !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils